Le troupeau perdu.

Dans la journée d’hier, soit le 31 mars 2015, il y eu une assemblée générale pour voter si les différents campus, soient de Rouyn, d’Amos, de Val-d’or, de Mont-Laurier et de Montréal, tomberaient en grève. La proposition faite par les membres de l’AGEUCAT était que les campus seraient en grève pendant 5 jours ouvert et de façon non reconductible, donc, l’Université tomberait en grève jusqu’au 9 avril. Je parle de cet évènement, plus particulièrement, à cause de certains discours qui ont étés dit lors de cette assemblée. Un des discours qui m’a le plus marqué a été dit par un jeune homme de Rouyn-Noranda où il disait que le moment n’était pas bon pour commencer une grève et que si on pense au printemps 2012 il faut se rappeler que le parti était sortant tandis qu’aujourd’hui le parti est majoritaire et est à ça première année. Lorsque j’ai entendu cette phrase j’ai tout de suite pensé au texte de Chomsky sur la propagande et encore plus à l’extrait où il parle des élections, soit:

«C’est ce que l’on appelle des élections. Mais, dès qu’ils ont donné leur appui à l’un ou l’autres des spécialistes, on attend des membres du troupeau qu’ils se retirent et deviennent les spectateurs de l’action sans y prendre part.» (Propagande, Média et Démocratie, p.23-24)

De se dire que l’on doit attendre parce que le parti politique est à sa première année, je trouve que c’est le parfait exemple du troupeau qui regarde ce qui se passe de façon détaché puisqu’ils ont choisis un dirigeant, donc que leur part soit déjà faite.

Pour moi, on doit prévenir plutôt que guérir.

On doit arraché le problème à son départ, comme une plante indésirable, on doit l’arracher au départ sinon elle forme ses racines et se sera encore plus difficile de l’arracher plus tard. Si on agit pas avant que les dommages soient trop grands pour les réparer, alors à ce moment là nous seront forcément perdu.

P.A.

Publicités

Hotel Robot?

Lors du dernier cours de Théories et communication de la masse, nous avons parler de surveillance constante et de la peur d’être en effet toujours surveiller à force d’avoir des caméras dans tout ce que nous possédons. La Xbox one par exemple qui a une caméra connecté en tout temps et qui a une vue sur tout le salon. Elle est connecté en tout temps pour pouvoir ouvrir et fermé la xbox ou utilisé les commandes vocales mais après tout à quel point serait-il difficile pour Microsoft de surveiller à l’aide de cette caméra? Sommes-nous de retour à l’époque où l’on s’habillait chic pour regarder la TV?

Sommes-nous rendu à une vraie surveillance constante? Je crois que oui, puisque nous amenons de plus en plus la technologie dans nos vies et je ne parle pas de cellulaires ou d’ordinateur possédant une Webcam. Prenez, par exemple, l’hotel Henn-na Hotel au Japon, il s’agit d’un hotel qui dans le futur ne sera contrôlé que part des robots et plutôt que d’avoir une carte pour entrée dans sa chambre il y aura des systèmes de reconnaissance faciale. Je ne sais pas pour vous, mais moi sa me terrifie, le service de nettoyage, la réception seront des robots et même qu’un robot pourrait venir vous portez vos bagages à votre chambre. Je crois que nous allons de plus en plus vers cette surveillance automatisé comme on peut voir dans l’épisode de Black Mirror où notre vie est entouré d’écran en tout temps, que les commandes que l’on faisait avec une manette sont devenus des commandes gestuel et où l’écran arrive à savoir si le personnage regarde la publicité ou non. Pour moi c’est une dystopie qui se réalise petit à petit et toujours plus à chaque jours.

http://www.seejapan.co.uk/jnto_consumer/media/press-releases/press-release-detail/15-01-30/hotel-staffed-by-robots-opening-in-japan

P.A.

Je crois que l’on va trop loin.

Lors du dernier cours de Théories générales de la communication de masse nous avons parlé des téléréalités et plus précisément  nous avons discuté d’une TV réalité qui envoyait des couples sur une île remplis de tentations pour renforcer ou détruire leur couple. Cette idée me troublait déjà assez mais laissez moi vous présenter une TV réalité qui va bientôt sortir peut-être à la télévision peut-être plus sur internet à cause du sujet plutôt discutable.

Après X Factor qui cherche des talents en tout genre, voici (avec un jeu de mot de qualité) Sex Factor, créé par Buddy Ruben, un homme qui n’a aucune expérience en télévision ou même en pornographie..  Une TV réalité où 8 gars et 8 filles tentent de devenir la nouvelle star de la porno. Oui. Les gagnants (1 fille et 1 gars) se partageront le prix d’un million de dollars ainsi qu’un contract de 3 ans pour faire de la porno. Lors de cette télé-réalité les participants devront faire des défis tous reliés au monde de la porno, une partie même du casting était de coucher avec des inconnues. Cette émission montrera des gens coucher ensemble et se faire ridiculiser par une série de juges (tous des vedettes du porno).

C’est à ce moment que je ne sais pas si l’on devrait félicité cet homme qui a compris comment faire beaucoup d’argent très vite, puisqu’on sait très bien que cette série sera écouter par beaucoup puisqu’elle mélange deux obsessions très populaires surtout aux État-Unis, soient: la TV réalité et la Porn, ou que l’on devrait pleurer à voir où notre société est rendu. De plus, ce que l’on aime dans une TV réalité se sont ses participants que l’on trouve drôle avec leur personnalité ou alors on aime rire à leur dépend, je n’imagine pas à quel point une série comme celle-ci pourra détruire l’image de ses participants. Sommes-nous rendu à ce point? Pour moi, je comprend que d’un côté marketing et pour une business c’est une excellente façon de faire de l’argent mais on va briser la limite de ce qui est présentable au public. Je crois que ce qui m’inquiète le plus est la diffusion à la télévision parce qu’après cette série où devrait-on aller pour pousser encore plus loin? Bien sûr, des documentaires sur la pornographie ont déjà été diffusé à la télévision mais on parle d’une série où tous les défis seront de faire une scène pornographique, ce ne sera plus pour comprendre mais bien juste pour montrer.  Si l’on permet de présenter une série complètement basée sur la pornographie (dans une chaîne comme HBO par exemple) , je ne sais pas où s’arrêtera la limite de ce qui est présentable.

http://abcnews.go.com/Entertainment/inside-reality-show-aspiring-porn-stars-compete-stardom/story?id=28752666

P.A.

8 Mars 2015.

Après avoir vue le dernier article de La Chambre de Belzébuth qui portait sur la journée de la femme et l’égalité entre l’homme et la femme, j’ai voulu partager mon opinion à ce sujet.

D’abord, je n’ai rien contre la recherche de l’égalité entre l’homme et la femme et je comprend que ce combat n’est pas encore gagné. Par contre, je crois que dans notre société où la femme a des droits, où elle peut s’exprimer et être indépendante, que cette journée soit soulignée de manière spéciale ou pas n’est pas plus grave car il ne s’agit plus du combat que la femme avait lorsqu’elle n’avait pas le droit de vote et où l’écart entre les hommes et les femmes étaient plus qu’évident.

Aussi, le combat du stéréotype de la femme dans la publicité, dans le monde de consommation, est un combat existant aussi chez l’homme. En effet, les hommes aussi sont stéréotypés comme on pouvait le voir dans l’entrevue fait par Fox sur l’effet Frozen et ce qu’on s’attend de voir de nos garçons et qu’est-ce que signifie être un homme.

Ensuite, j’aimerais souligner que cette année, plus précisément, le 5 mars dernier, il y a une marche d’une vingtaine d’hommes afghans dans les rues de la capitale d’Afghanistan, Kabul. Ces hommes portaient tous une burqa pour soutenir les femmes qui les portent et pour soutenir le combat contre la violence faite aux femmes. Bien sûr, seulement une vingtaine d’hommes sur une population de 30.55 millions n’est pas grand chose à nos yeux. Mais pour un pays où les droits de la femme ne sont pratiquement pas existant, il s’agit d’un tout autre combat. C’est pourquoi ce petit geste mérite plus de reconnaissance que ce qu’il a eu.

Finalement, j’aimerais juste dire qu’on ne devrait pas à avoir besoin d’une date pour donner plus d’importance à la femme ou à l’homme, on devrait le faire en tout temps. Et puis, qui souligne vraiment le 19 novembre après tout.

http://www.abc.net.au/news/2015-03-06/afghan-men-don-burqas-take-to-the-streets-for-women-rights/6284732

P.A. 

Star système.

Lors du cours Théorie et communication de masse, nous avons parlé de ce que l’on appèle le Star Système, qui est tout ce qui entour ses vedettes que l’on voit à la télévision, dans les revues, dans les films, en musique, en mode, etc. Elles sont partout dans cette sphère des médias et nous en tant que personne tout à fait normal nous regardons et nous inspirons d’eux comme étant un modèle de vie. Cette idée d’une star intouchable, inatteignable même, est beaucoup plus américaine que québécoise. En effet, ici au Québec, nous avons plus des vedettes que des stars, elles restent toujours plus près de leur public et on ne l’est connait pas que par leur rôle au cinéma, on les connait un peu plus comme étant des  »individus ».

Par contre, la star américaine est le summum de la vie humaine, elle a de l’argent, elle est un critère de beauté par elle-même, elle a la plus grosse maison, dans le quartier où tout ceux à son niveau y sont installés et sans oublier qu’elle a tous les marques d’automobile qui coûte plus cher qu’une maison. Cette Star dépend de ce que son public pense d’elle, en bien ou en mal, puisque l’important c’est qu’on en parle.

Dimanche dernier, soit le 22 février 2015, il y a eu : La cérémonie des oscars. Les oscars sont des prix, des récompenses, destinés à saluer l’excellence dans le domaine du cinéma sur des productions mondiales. Les prix sont donnés aux personnes, aux films qui ont su se démarquer aux yeux de l’Académie et que l’on remet lors d’une cérémonie des plus majestueuses réservée à ce cher Star Système et leur excès. En effet, en 2007 la chaîne ABC a évalué que la cérémonie a couter environs 30 millions de dollars et cette année environs 37.3 millions de personnes ont regardés la cérémonie.

Pour moi, les Oscar ne sont que le meilleur coup de marketing ou de promotion de cette industrie. Tous les prix sont attribués aux 4-5 même films et l’on remet le prix du meilleur acteur, meilleure actrice, en comparant des oeuvres d’art complètement différentes les unes des autres. On leur donne de la reconnaissance pour qu’ils deviennent encore plus spéciaux à nos yeux. Et ça marche.

P.A.

La reine des neiges…

Après avoir vue le post sur le blog de The Prof parlant de Fox et «l’effet Frozen», j’ai voulu à mon tour critiquer ce film.

Il y a plusieurs choses à prendre en considération par rapport à Frozen. D’abord, Jennifer Lee, la réalisatrice du film, est la première réalisatrice à faire un long-métrage chez Disney. Il est donc, normal qu’en tant que femme qui s’est démarquée dans cette industrie d’homme réalisateur, jusqu’à maintenant, qu’elle se serve de personnage féminin fort et indépendant. Je crois que l’on peut y voir son désir de voir une femme forte se démarquer des hommes grâce à des personnages féminins. Ceci n’est que ma théorie. Il ne faut pas oublier le fait que Elsa au départ, était censée être le méchant de l’histoire mais finalement elle est devenue le méchant incompris. De plus, Elsa est la première princesse de Disney à être majeur, soit: 21 ans, ce qui donne encore plus l’idée du personnage de femme indépendante se taillant un chemin dans un monde d’homme.

Par contre, ce qui me purge, ce n’est pas le message du film en tant que tel, mais plutôt les réactions des gens par rapport à ce film. La femme interviewée à Fox part rapport à «l’effet Frozen», qui tente de dire que les hommes deviendraient moins des hommes puisqu’on surestime la femme au détriment de l’homme. Le problème, s’il existe vraiment, n’est pas qu’il réduit la masculinité de ces pauvres garçons. Cela deviendrait problématique lorsqu’une génération de filles ne voudront qu’être avec des femmes puisque les hommes ne sont que des manipulateurs, sociopathe et/ou stupide et dégoûtant.  Ce qui est le plus choquant par contre, c’est cette vague de fans criant à la femme indépendante, forte et sans besoin de prince dans Disney.

À ces fans je leur dis :

C’est vrai que Mulan n’a seulement sauvé que la Chine en tant que paysanne.

P.A.

Fanbots.

Combinaison entre fan et robot, le Fanbot, est un robot créer en Corée pour supporter une équipe de baseball, Hanwha Eagles. Oui. Un robot pour supporter l’équipe pendant les matchs. Le robot servirait à permettre aux fans qui ne peuvent aller voir le match ou même le regarder sur leur téléphone, de pouvoir encourager leur équipe directement de chez eux. En effet, le robot ne possède pas un visage mais un écran permettant de montrer les photos des fans absents. Les robots possèdent en plus des panneaux et chaque fan peut envoyer le message qu’il veut voir sur le panneau. De plus, les robots sont programmés pour encourager la vraie foule à des moment important du jeu.

D’abord, je n’ai rien contre les avancements technologiques. MAIS, je crois qu’il y a aussi des limites.Est-ce que je crois que créer des robots et les mettre dans des stades pour encourager des vraies personnes jouer à un sport est une bonne idée?

Bien sûre que oui et pourquoi ne pas, en plus, remplacer toute l’équipe par des robots comme ça les fans ne seront plus déçus de leur équipe favorite? Honnêtement, ce n’est pas parce que l’on peut créer quelque chose qu’on doit vraiment l’utiliser.

C’est un bel exemple de notre monde actuel, un monde d’isolement. Avant, le sport était un événement de rassemblement et maintenant, on peut le regarder où on veut et quand on veut, un peu comme la musique avant. L’ambiance d’un spectacle ne battra jamais l’enregistrement et ça vas de même pour les sports. Le fanbot n’est peut-être pas une grande invention mais elle permet de donner une excuse à cet isolement, elle nous donne un visage et même une liberté d’expression, elle nous fait croire à l’individu dans une foule, au JE dans un nous.

La robotisation a ça place dans plusieurs domaines, la précision est meilleure, la vitesse de production augmente et les coûts sont moins grand. Mais imaginez un peu l’ambiance qu’aurais un match si la foule était remplacer en majeur partie de robot?

Pour moi c’est un frisson d’horreur, l’humain se remplace lui-même par un robot, j’ai bien hâte de voir jusqu’à quel point.

http://koreabizwire.com/hanwha-eagles-introduces-worlds-first-cheerleading-fan-bots/15366

P.A.

La télé-réalité et ses mensonges.

L’École de Francfort est une école de pensée de gauche qui cherchait au départ à analyser la culture de masse nord-américaine. L’École de Francfort critique, entre autres, l’illusion des choix et la standardisation de la culture. Le meilleur exemple selon moi pour illustrer ceci est la télé-réalité. En effet, la majorité des télé-réalités utilisent la même structure de base servant justement à rendre le tout plus excitant.

D’abord, il ne faut pas oublier que derrière chaque télé-réalité il y a des producteurs qui doivent s’assurer du succès de l’émission. Bien que plusieurs émissions comme American Idol et America’s Next Top Model comportent des juges, les producteurs sont ceux qui ont le dernier mot sur les concurrents. Un producteur peut garder un concurrent plus longtemps, car il apporte une forte réaction de la part des téléspectateurs par exemple.

Ensuite, il ne faut pas oublier qu’il s’agit de tournage. En effet, la majorité des querelles et disputes sont prévues d’avance, elles sont écrites a fin de rendre l’émission plus excitante. On cherche à produire une image qu’elle soit bonne ou non d’une personne, on veut que le téléspectateur devant son écran se sente attaché ou non a une personne qu’il n’a jamais vue de sa vie, en lui faisant parler des problèmes vécus dans sa jeunesse, de ses phobies  par exemple. Puis, on utilise le montage, on peut alors entre couper les scènes de commentaires avec d’autre scène pour nous faire croire à une idée, peut-être complètement différente des propos de base. En nous basant, donc, seulement sur les images et les impressions données par ses émissions, notre jugement est déjà teinté sur leur sujet.

Finalement, on peut remarquer qu’il existe un moule dans lequel on construit les télé-réalités. En effet, il est facile de voir entre différentes saisons d’une même émission qu’il s’agit toujours de la même chose. America’s Next Top Model, par exemple, dans chaque saison lors d’une élimination les deux femmes à faire face à l’élimination seront sauvées mais plus tard les concurrentes subiront une double élimination. Chacune de ces émissions amènent une dualité entre homme/femme, amour/beauté, les différences ethniques/ la classe sociale et la consommation/bonheur. Elles utilisent aussi des stéréotypes comme des femmes manipulatrices se battant pour un homme (The Bachelor), la beauté d’une femme peut régler tous ses problèmes et les hommes sont des porcs (Tool Academy) et bien d’autres.

P. A .

Internet monde de vérités ou d’illusions?

Nous sommes bombardés d’informations, vraies ou fausses cela n’a plus beaucoup d’importance, la distinction entre les deux est maintenant devenue trop floue. Voilà un des grands problèmes reliés au monde du Web. Sur cette plateforme nous sommes maitres de l’information que nous donnons et celle qu’on dissimule.

Je vous présente donc, le Genpets : http://www.genpets.com/index.php. Il ne s’agit pas d’un robot ni d’un jouet mais bel et bien d’une créature vivante gardée endormie jusqu’à son réveille. La couleur de l’emballage nous annonce la personnalité que notre Genpets possèdera et comme n’importe quel autre animal ou bébé, on doit s’en occuper tout au long de son espérance de vie, soit: 1 an ou 3 au choix du consommateur. Le site nous décrit avec détails toutes les fonctions du Genpets, leur catalogue, des liens multimédias, comment les contacter, etc.

photo03

Évidemment, il ne s’agit pas d’un vrai produit, mais plutôt une oeuvre d’Adam Brandejs. En plus d’avoir créé les prototypes robotisés de ses Genpets, il jumela son travail avec un site convaincant qui débordent d’informations plus ou moins vraies, comme les techniques utilisées lors de la création du genpets qui nous donnent un lien nous renvoyant sur le site de national geographic, rendant le site plus crédible. C’est avec des petits détails comme celui-ci que l’artiste est capable de faire tomber dans le panneau de nombreuses personnes choquées de cette invention.

L’artiste cherchait à nous faire douter mais s’il n’avait jamais révélé au monde qu’il s’agissait d’un faux, auriez-vous été capable de le savoir? ou auriez-vous tomber dans ce jeu d’illusions?

P.A.

Passif Agressif

Passif Agressif est mon nom. Le nom de mon blog est Art de l’illusion.

Dans un monde dominé par les images, la technologie, la diffusion d’information de plus en plus facile, on ne peut que tomber dans ce jeu d’illusion que sont les médias. Le seul moyen de s’en sortir : douter. Faculté qui semble si simple, mais qui semble pourtant avoir été oublié pour plusieurs. J’aime les médias pour la simple et bonne raison qu’ils réussissentIls réussissent à nous faire croire à leurs illusions. Prenez par exemple les publicités pour enfants qui s’adressent directement à l’enfant.  Ce que je hais les gens qui tombent dans le piège.

Vous en faites partie?

Je ne suis pas désolé.

P.A.